Divorce à l’amiable est désormais plus simple, plus rapide et moins cher. Dans cet article , on vous dit tout sur cette procédure et ses avantages. Et également sur la démarche de Wedivorce pour vous permettre d’accéder à des tarifs optimisés, à partir de 245 € TTC par époux.

Demander un devis

Divorcer à l’amiable : une démarche simple et rapide.

En effet, la loi de réforme de la justice de Janvier 2017 a largement facilité et accéléré la procédure. Désormais, il n’es plus obligatoire de passer devant le juge pour homologuer son divorce. Il faut en lieu et place que chaque époux choisisse son avocat. Les avocats vont ensuite rédiger une convention de divorce qu’ils proposeront aux époux. Cette convention reprend les différentes modalités du divorce selon lesquelles les époux se sont accordés, seuls ou avec l’aide des avocats. Il s’agit :

  • du partage des biens meubles et immeubles
  • de la garde des enfants
  • du choix du lier de résidence familiale
  • du montant de la pension alimentaire versée aux enfants
  • de la forme et du montant de l’éventuelle prestation compensatoire

A réception de la convention de divorce, les époux doivent observer un délai de réflexion de 15 jours. Durant ce délai, ils peuvent demander plus d’explications à leurs avocats respectifs. Rappelons que la mission des avocats est de s’assurer que les époux mesurent bien tous les effets du divorce. Et également que le divorce est équilibré entre les époux.

A l’issue du délai de réflexion, les époux peuvent signer la convention en présence des avocats. Une fois signée, la convention doit être déposée chez le notaire pour l’enregistrement. Ceci lui donne alors date certaine. Ce qui signifie que les effets de la convention démarrent à cette date, sauf stipulation contraire.

Au final, cette procédure renforcée ( présence de deux avocats, délai de réflexion, enregistrement) remplace l’ancienne procédure.

Ceci a permis de largement désengorger les tribunaux. En effet, il faut savoir que 130.000 divorces sont prononcés chaque année, dont 65.000 par consentement mutuel.

Au total , avec cette formule , il est possible de signer sa convention de divorce en un mois. Wedivorce propose à ce titre une garantie express, pour une signature sous 30 jours ouvrés dès réception du dossier administratif complet.

 

Voir les formules de Wedivorce

 

Divorcer à l’amiable : une procédure bien moins chère.

Comme on vient de le voir, divorcer à l’amiable est plus simple et plus rapide. Ceci implique en effet  de solliciter moins longtemps les avocats, et donc de réduire le montant des honoraires. Mais d’autres facteurs expliquent que le coût d’un divorce à l’amiable puisse être limité, avec des forfaits à partir de 245 € TTC chez Wedivorce.

 

Demander un devis 

 

Tout d’abord, Wedivorce s’appuie sur les technologies du numérique pour abaisser les coûts de traitement. Ainsi, les fondatrices de Wedivorce ont mis en ligne une plateforme stop & go. Elle permet aux clients de remplir eux-mêmes leur dossier administratif. Ils peuvent à tout moment suspendre puis reprendre la complétude de leur dossier. Ils peuvent également prendre rendez-vous directement en ligne avec leur avocat.

De plus, Wedivorce a mis en place un télésecrétariat juridique mutualisé au service de ses avocats partenaires. Ceci permet à nouveau de réduire les coûts de procédure.

Enfin , les avocats partenaires de Wedivorce sont fédérés autour de l’objectif de permettre à tous les couples d’accéder au conseil de l’avocat. Ils acceptent donc de travailler sur la base d’honoraires plafonnés. Les fondatrices de Wedivorce, elles-mêmes divorcées, ont effet voulu apporter davantage de bienveillance dans la procédure. Le coût global du divorce est dés lors d’environ 750 € pour un couple, contre 2.000 à 3.000 euros dans un cabinet traditionnel.

Avec un coût plus bas et des délais réduits, divorcer à l’amiable devient plus simple et permet de tourner la page plus rapidement.

 

 

Divorcer à l’amiable avec Wedivorce : parce que toutes les histoires méritent une bonne fin.

 

Voir les formules de Wedivorce

 

Avertissement à nos lecteurs. Notre article  ” Divorcer à l’amiable, ce qu’il faut savoir ” a été publié  le 31/08/2020. Il est fidèle aux textes de loi et aux décisions de jurisprudence rendues à cette date. Les éléments exposés dans ce texte ne sauraient constituer en aucun cas un conseil à destination de nos lecteurs. La nouvelle procédure de divorce pour laquelle nous vous accompagnons ne peut s’appliquer que pour les divorces par consentement mutuel. Elle en nécessite une parfaite compréhension par les époux. Et ce parce qu’elle ne prévoit pas l’intervention d’un Juge aux affaires familiales.

Nos avocats sont à votre disposition pour valider que cette procédure est bien appropriée dans votre cas. Vous pouvez nous contacter en cliquant sur ce lien. Vous pouvez par ailleurs vous renseigner auprès de votre conseil habituel. Nous vous rappelons que les autres formes de divorce énoncées prévues dans l’article 229 du Code civil sont des procédures contentieuses. Wedivorce n’intervient pas pour le divorce par acceptation du principe de la rupture de mariage, le divorce par altération définitive du lien conjugal et le divorce pour faute. Nous vous recommandons de consulter votre Avocat sur ces sujets.