S’il est déjà une vraie étape que de savoir si l’on veut divorcer, il en est une autre que de déterminer comment annoncer un divorce à son(sa) conjoint(e), à ses enfants et à sa famille… “Je veux divorcer”… C’est une phrase simple à dire en apparence mais il vaut mieux savoir qu’une telle annonce peut avoir plusieurs effets.

Pour vous, cela peut provoquer un véritable soulagement. C’est en effet une souffrance que de porter une décision pareille sans pouvoir la partager. En cas de divorce, vous avez décidé de passer à un nouveau chapitre de votre vie. Vous avez besoin de le partager, idéalement d’être soutenu et compris, et cela dépendra de la personne à qui vous allez vous confier.

Vos attentes ne doivent pas être les mêmes lorsque vous annoncez votre décision de divorcer à votre conjoint, à vos enfants ou à votre famille. Gardez ainsi en tête que lorsque vous annoncez la nouvelle de quitter votre conjoint, la réaction de votre famille pourra être différente. En fonction de ce qu’ils ont ressenti de votre souffrance, mais aussi de leur cheminement personnel.

Leur comportement ne doit en rien vous éloigner de votre besoin d’avancer. Parce que cette annonce peut donc avoir l’effet d’une bombe, nous avons cherché des pistes pour vous permettre de trouver les mots à poser dessus et de déterminer comment annoncer un divorce.

Evidemment, ils s’adaptent en fonction de la personne à qui vous vous adressez et d’un moment adéquat. Enfin, cette annonce doit être l’occasion d’un échange constructif pour le bon déroulement de la suite de vos rapports.

comment annoncer un divorce

 

Choisir un moment et un lieu adéquat

Cette annonce doit être faite par étape et nécessite de prendre isolément les personnes à qui vous devez exposer votre choix. En effet, pour savoir comment annoncer un divorce, il faut déjà savoir qui est votre interlocuteur.

Comment annoncer un divorce à son(sa) conjoint(e) ?

En premier lieu, vous devez l’annoncer au principal concerné qu’est votre conjoint(e). Ce n’est pas une discussion anodine et elle peut être très douloureuse à entendre. A cette fin, vous devez le(a) mettre en condition mais y aller sans détour de manière ferme.

Il (elle) se doute légitimement de la fragilité de votre couple. Cependant, la façon d’annoncer une rupture a son importance pour faciliter la suite des évènements notamment. Vous avez décidé de rompre le mariage, cependant, votre conjoint(e) a son mot à dire et les circonstances peuvent jouer ou non en votre défaveur. Ne parle-t-on pas à cet effet de “demander le divorce” ?

Enfin, par respect pour lui (elle), vous ne pouvez pas aborder ce sujet en pleines fêtes de fin d’année, entre deux portes ou alors que le temps vous est compté. Misez sur un week-end à l’occasion d’un moment à deux et prévoyez de vous retrouver à deux. Pensez à un système de garde des enfants (si vous en avez) !

Idéalement, vous chercherez un lieu neutre – idéalement hors de chez vous – à l’abri de toute indiscrétion d’un tiers ou d’un membre de la famille de l’un ou de l’autre. Gardez en tête que cette conversation marquera d’une pierre rouge la fin de votre relation.

Essayez d’être dans un lieu qui sera exceptionnel, dans le sens où vous n’y retournerez pas. Vous devez aussi être en condition et ne pas annoncer votre souhait de divorcer à l’occasion d’une dispute ou d’un contexte compliqué qui pourrait envenimer la situation. 

Comment annoncer un divorce à sa famille ?

Annoncer à votre famille votre choix de quitter votre conjoint mérite d’être l’occasion d’une discussion posée avec ces derniers. On imagine qu’ils n’habitent pas sous votre toit et ne sont pas témoins de votre relation au jour le jour. Selon la nature de vos rapports avec eux et de la fréquence de vos contacts et de votre proximité avec eux, ils pressentent ou non que vous allez mettre fin à votre mariage.

Vous pouvez être surpris de l’image que vous donnez à l’extérieur. Leur réaction dépendra de leur cheminement personnel. Rappelez-vous qu’elle fera ou non écho à leur histoire personnelle. Les parents peuvent étonnamment souhaiter que vous restiez avec votre conjoint. En effet, celui-ci peut apporter l’apparence d’une stabilité vis-à-vis de vos enfants et de l’extérieur. Leur soutien pourra mettre du temps à venir mais ne doit en rien vous arrêter dans vos choix d’avancer.  

Comment annoncer un divorce à ses enfants ?

L’annonce du divorce  aux enfants doit être faite sans trop tarder au risque qu’ils ne l’apprennent ou l’entendent par hasard. Idéalement, les deux parents mettent au point les nouvelles modalités concernant leur prochaine vie séparée (avec les systèmes de garde et autres). Ce n’est qu’après s’être mis d’accord qu’ils exposent la situation aux enfants. Il y a là nécessité de faire preuve d’un tact particulier.

Vous devez vous renseigner pour comprendre comment annoncer votre divorce à un ado notamment. Vous devrez prendre le temps d’expliquer la séparation et comment vous allez vivre ensemble en attendant de trouver des logements séparés.

Expliquez bien que ce n’est pas parce que leurs deux parents ne s’aiment plus que cela change l’amour que vous leur portez. Prendre le temps de bien exposer la situation et de répondre à leurs questionnements. Les enfants ont besoin de mettre des mots sur ce qui arrive. Votre disponibilité et votre écoute leur permettra plus facilement de se projeter dans l’avenir avec une famille – toute aussi aimante – mais qui prendra une autre forme. 

Trouver les bons mots

Vous pouvez adopter les principes de la communication-non-violente et en tirer de réels bénéfices. Cette stratégie de communication incite à concentrer notre attention sur ce qui est en jeu chez nous et chez l’autre. Egalement à réfléchir à notre intention, en l’espèce il s’agit de quitter votre conjoint. N’hésitez pas à exprimer vos ressentis car ils sont légitimes. Vous avez le droit de ne plus éprouver de sentiments comme avant.

Il suffit de vous expliquer factuellement et de souligner l’échec des efforts entrepris. Vous pouvez par exemple vous exprimer ainsi : “ Je constate que malgré tous nos efforts, je ne suis plus amoureux de toi, même si j’éprouve encore beaucoup d’affection à ton égard. Je pense qu’il serait préférable pour le bien de toute notre famille d’envisager une séparation“. 

Savoir écouter le ressenti de l’autre

Les comportements varient en fonction de l’histoire personnelle de chacun mais aussi des caractères. L’essentiel est de faire preuve d’empathie et de douceur vis-à-vis de tous et même de votre conjoint ! 

Peu importe la légitimité de vos arguments, c’est une histoire de ressentis. Qu’il s’agisse de votre conjoint, votre famille ou vos enfants, ils sont en droit de vous reprocher de ne pas avoir fait assez d’efforts ou de ne pas avoir donné une vraie chance de surmonter vos difficultés.

Le divorce va être une étape à intégrer pour eux : celle de ne plus vous savoir unis comme avant. Vous devez faire preuve de patience. Sans jamais perdre de vue que vous avancez vers un nouveau chapitre de votre vie.

Conclusion : 

Il n’y a pas une manière meilleure que l’autre pour savoir comment annoncer un divorce, si ce n’est de prendre en considération l’autre et de ne pas être blessant dans ses mots. Gardez en tête que “choisir, c’est renoncer”. Quitter son mari ou sa femme c’est donc choisir de renoncer à toute perspective liée à votre mariage. Et à tout ce qu’il comporte à commencer par une vie de famille bien établie.

Vous vous lancez vers l’inconnu et c’est donc une étape importante que d’annoncer votre divorce. Il est important que cette étape vous permette de vous affirmer dans votre choix d’avancer. Elle nécessite du courage et éventuellement un accompagnement psychologique. Y avez-vous pensé ?