#

Retour au Blog

Crise de couple ou fin d’une histoire ?

Vous ne savez pas si votre couple est au bord de la rupture Crise ou séparation de couple à envisager ? Vous réalisez que vous vous disputez constamment et que votre partenaire est devenu plus une source de stress que de joie. Vous avez entrepris beaucoup d’efforts mais en vain. Vous avez aussi pensé que […]
"

Débuter ma lecture

Vous ne savez pas si votre couple est au bord de la rupture Crise ou séparation de couple à envisager ? Vous réalisez que vous vous disputez constamment et que votre partenaire est devenu plus une source de stress que de joie. Vous avez entrepris beaucoup d’efforts mais en vain. Vous avez aussi pensé que le temps pouvait faire son œuvre et apaiser la situation entre vous mais en vain…

Vous êtes épuisé moralement et ne voyez pas le bout du tunnel. Aujourd’hui, vous souhaitez prendre du recul et affronter la réalité telle qu’elle est. Vous commencez tout juste à réaliser que cette période de tension a trop duré et qu’elle pèse gravement sur l’ensemble de votre famille. Vous envisagez la séparation de votre couple mais c’est très dur de devoir tourner le dos à la construction de votre famille. 

Vous faites face à des choix cornéliens qui vous épuisent : faut-il donner une chance à mon couple en continuant d’ignorer les tensions incessantes et ainsi risquer d’empirer la situation ? 

Si presque tous les couples traversent un jour ou l’autre une phase critique, il est bon de comprendre le tournant qui marque la séparation d’un couple. Que faire à ce moment-là ? Y-a-t-il des signes annonciateurs lorsqu’une histoire va survivre à une crise ? Quand rompre ? Comment distinguer la crise conjugale passagère de celle qui signe la séparation d’un couple ? Quelle est la place du doute en amour ? Quels sont les événements perturbateurs à prendre en compte ? Comment admettre la séparation de son couple si elle est subie ? Comment quitter quelqu’un qu’on aime ?

Toutes ces questions sont lourdes de sens et méritent que l’on s’y attarde ensemble.

C’est difficile d’admettre que l’on est en couple avec une personne qui n’est plus « la bonne ». Beaucoup restent figés dans des relations amoureuses parce qu’ils n’ont pas le courage d’affronter cette vérité en face. Quelle force puiser en soi pour se confronter à l’évidence lorsque votre relation a évolué en véritable source de stress ? Comment surmonter la crise de la quarantaine dans un couple ? Si un divorce n’est pas une fin en soi (quasiment 1 couple sur 3 divorce en 2021), comment trouver la force de faire face à la séparation de son couple et surmonter la fin d’une histoire d’amour ? 

Quelles sont les étapes qui permettent de comprendre s’il faut acter la séparation d’un couple ? Comment annoncer à votre entourage la séparation de votre couple

Wedivorce vous aide à comprendre comment savoir si on doit se séparer.

separation de couple

La place du doute en amour : 

Éteignez donc votre poste de télévision ! Les films romantiques qui sont diffusés à la télévision et au cinéma peuvent vous faire du mal inutilement ! Ils sont en dehors de toute réalité et dépeignent trop souvent les débuts trop propres et “roses bonbon” des histoires d’amour. Sur tous les plans, les relations sont à leur apogée… Les amoureux sont loin d’un quotidien harassant où se mêlent fatigue, machines à linge et problèmes financiers ! Ils reviennent ravis de leur journée et travail et prennent plaisir à danser un slow le soir en retrouvant leur partenaire ! Pire, ils se noient dans les yeux de l’autre avec un air presque mièvre sans regarder le temps passer !

Abordons plutôt la réalité d’un quotidien bien installé d’une histoire d’amour et avec un partenaire autre – mais tout aussi beau – que Sean Connery !

La vie en couple n’est pas facile tous les jours. Le doute en matière amoureuse – et à n’importe quel stade de la relation – est plus que permis ! C’est même assez sain parce qu’une relation de couple implique un travail constant sur soi et sur l’autre. C’est une épreuve d’endurance qui mélange subtilement sensibilité, attention et patience. Ce serait d’ailleurs la combinaison gagnante pour prendre soin de son couple et éviter la séparation de votre couple. A bon entendeur, salut !

Votre doute porte globalement sur la valeur de votre histoire d’amour parce que la flamme des débuts n’est plus là ? Vous aviez une boule au ventre en sa présence ! Ces fameux papillons dont on parle tant ! Seulement voilà, aujourd’hui, vous ne ressentez plus cette vague d’émotions qui vous submergeait. Les défauts de votre partenaire ont même pris le dessus sur ses qualités. Vos disputes sont incessantes – elles vont jusqu’à porter sur des broutilles – et ternissent grandement votre relation ? Est-ce la finalité de toute relation qui s’installe dans le temps ? Est-ce le prix à payer d’un quotidien partagé ? Votre partenaire vous apporte finalement plus de stress que de joie ? Votre histoire d’amour mérite-t-elle de continuer ? A quel prix, votre histoire mérite-t-elle de continuer ? 

Le doute en amour est vertigineux principalement parce que l’amour n’est pas palpable. Concrètement, cela peut être épuisant moralement. On ne peut que se retrouver avec un démon gentil et un démon méchant posé sur chacune de vos épaules ! L’un vous appelle à rester installé dans votre histoire d’amour. L’autre vous incite à vous bouger, à vivre une nouvelle vie plus épanouissante et à vous plonger tête baissée dans la séparation de votre couple ! Pourquoi écouter l’un plutôt que l’autre ? Comment savoir qu’il ne s’agit de la bonne personne pour vous ? Faut-il suivre son instinct pour décider de la séparation de son couple ? Nous aurions envie de répondre à cela qu’il n’y a que votre instinct qui saura vous guider en la matière ! Serait-ce la crise de la cinquantaine qui vous guette et vous embrouille la vue ? 

Comprendre les raisons du doute : 

Avez-vous pensé à creuser l’origine de votre doute sentimental ? Certains doutes ne signifient rien quant à la santé de la relation alors que d’autres indiquent qu’une séparation de couple serait nécessaire. 

Est-ce qu’il révèle un mal-être intérieur plus profond ? Dans pareille situation, votre partenaire n’y peut rien. Il en trinque juste les conséquences ! Vous êtes en pleine crise de la cinquantaine ? Le symptôme prépondérant tiendrait d’ailleurs à remettre l’intégralité de votre vie en question ?! La crise de la cinquantaine se manifeste souvent ainsi chez l’homme ! Vous devez prendre soin de vous avant de remettre en question votre histoire d’amour. Le doute peut aussi être le signe révélateur d’un problème plus profond, inhérent à votre histoire d’amour. 

Les doutes les plus fréquents en matière d’amour se produisent généralement dans les situations suivantes :

Un doute en réponse à un changement :

Il peut s’agir d’une étape de la relation amoureuse : 

Chaque couple est différent et construira son histoire commune en fonction de ses qualités, ses défauts, son éducation et ses expériences. Si aucun chemin ne peut prédéterminer la construction d’un couple et son succès, les spécialistes s’accordent à identifier trois grandes étapes qui jalonnent chaque histoire d’amour et en dehors de toute considération liée à la crise de la cinquantaine chez la femme ou l’homme ! 

-> La passion de l’attirance : 

Elle est principalement illustrée par le fait que la présence du partenaire est essentielle au bien-être du couple nouvellement formé. Les partenaires éprouvent un sentiment de manque en cas d’absence de l’autre, une forte attirance physique, une admiration mutuelle et une idéalisation de la personne aimée. Cette période d’idéalisation est aveuglante et pousse jusqu’à empêcher inconsciemment de voir la réalité de l’autre. On estime globalement que cette phase dure entre trois mois et un an.

-> La désillusion de la différenciation : 

Le partenaire est sorti de la période de l’idéalisation. Il existe en tant qu’individu et non plus en tant que couple fusionnel. Il entre dans une certaine désillusion et peut marquer la séparation d’un couple. C’est aussi une période au cours de laquelle les deux partenaires peuvent ne pas aller au même rythme et cela peut entraîner des déceptions, des sentiments d’abandon : L’un peut se sentir abandonné par l’autre alors que l’autre se sent étouffé.

-> La stabilité de l’engagement : 

La période d’engagement marque un véritable tournant dans l’histoire d’un couple. Elle implique que vous êtes ressortis grandis ou “accomplis” de la période de la différenciation. Vous éprouvez une véritable affection pour votre partenaire. Vous l’avez accepté l’autre dans son entièreté et tel qu’il est. Vous dépassez la réalité de l’instant présent avec votre partenaire. Vous vous projetez dans un futur plus ou moins proche et pensez à partir en vacances ensemble, envisager une cohabitation ou encore souhaiter fonder une famille ! 

Les différentes étapes nécessitent une bonne communication et une confiance mutuelle avec l’autre personne, composantes inhérentes d’un amour sain et fort.

Un doute en réponse à un changement extérieur :

Un changement important peut intervenir dans la vie de l’un des deux partenaires comme une mutation, un problème de santé, l’arrivée d’un enfant au sein du couple, etc. Toutes les relations connaissent généralement des hauts et des bas. La règle pour permettre au binôme de se sortir plus fort d’un problème de couple est la communication ! Et les hommes ne communiquent pas de la même manière que les femmes… 

Si le changement est lié à l’arrivée d’une personne tiers, il faut reconsidérer la question et dédramatiser en fonction des cas ! Que l’on se rassure ! Etre amoureux n’est pas incompatible avec une attirance physique vis-à-vis d’une personne tiers. En revanche, notre engagement implique de choisir à tout moment notre conjoint en fonction de n’importe quelle attraction momentanée ou occasionnelle.

Par conséquent, si vous vous sentez attiré par quelqu’un de nouveau mais la question est différente si vous avez sauté le pas ! 

La situation de l’infidélité pose plus globalement le problème de la rupture de confiance au sein du couple. Faut-il la garder secrète ou pas ? Nous vous conseillons d’aborder le sujet pour permettre de comprendre si le couple est en mesure de la dépasser ou non. 

Comprendre les origines d’une crise conjugale pour mieux y faire face : 

“Je ne supporte plus mon mari”, “ma femme ne m’aime plus”, “ma femme ne veut plus que je la touche”, “Je l’aime mais je dois le quitter”… Tous ces ressentis sont des véritables cris de douleur qu’il faut affronter au risque de vous faire sombrer dans une dépression. Les réponses ne sont pas évidentes. Ainsi, quand se séparer si on se retrouve dans la situation de devoir quitter quelqu’un qu’on aime ? Si quitter son conjoint est une tâche difficile, la démarche implique une préparation méthodologique et absolument rien ne doit être laissé au hasard ou pris sur un coup de tête. 

  • L’incontournable introspection :

Je me sens seul dans mon couple”. Vous ne devez surtout pas ignorer un tel ressenti si vous êtes dans cette situation. Si choisir de divorcer n’est pas forcément la solution à tous les problèmes de couple, il faut néanmoins s’interroger sur les raisons de votre mal être et y répondre – ou non – par la voie du divorce. Vous devez en parler à votre conjoint en premier lieu pour vous permettre de surmonter ce mal-être et de chercher ensemble une solution avant d’opter pour la solution plus radicale du divorce. 

Mais, pour savoir si comme dans la chanson “tout est fini entre nous”, il faut aussi prendre le temps de se poser à soi-même des questions lourdes de sens qui impliquent introspection et un véritable courage pour les affronter. Il faut enfin vaincre cette peur de la solitude souvent sous-jacente en matière de séparation de couple. La peur de la solitude ne doit en rien guider vos choix et votre besoin d’avancer éventuellement seul. Il vaut toujours mieux d’être seul que mal accompagné. 

Assez-vous et posez-vous honnêtement et posément les différentes questions suivantes :  

  1. Avez-vous les moyens financiers de divorcer ? Autrement dit : êtes-vous financièrement indépendant ? Pouvez-vous subvenir aux charges de vos enfants si vous emménagez avec eux / lui ?  
  2. Où en suis-je dans mon couple ? Dans quel état d’esprit êtes-vous ? Est-ce plutôt : “Je t’aime mais je te quitte” ? Ce serait donc votre amour qui n’est pas suffisant pour que votre relation persiste ? 
  3. Serais-je plus heureux une fois divorcé ? 
  4. Quelles sont les causes de la situation actuelle ? Est-elle dû à l’arrivée de votre enfant ? A une cause extérieure ? A une cause inhérente à votre couple ?  
  5. Ai-je fait tout mon possible pour sauver ma relation de couple ? Avez-vous procédé à une certaine introspection ? Pouvez-vous envisager de vous faire aider par une personne extérieure telle qu’un conseiller conjugal ?  
  6. Quelles sont les conséquences d’un divorce ? Avez-vous pensé aux multiples tenants et aboutissants de votre désunion ? 
  7. Suis-je prêt(e) à affronter les conséquences d’un divorce ? Les conséquences sont de plusieurs ordres : financières, matérielles, psychologiques. C’est une réelle épreuve. Vous devez affronter les réactions des uns et des autres, la fatigue liée au quotidien d’une famille monoparentale. Que votre divorce soit subi ou voulu, vous devez surtout penser à vous reconstruire. 
  8. Dois-je le quitter ou dois-je ignorer la situation pour le bien-être des enfants ? Les réponses dépendent de chaque modèle parental, ressenti, histoire et situation personnelle. Aujourd’hui, divorcer est un acte communément admis dans la société. Retrouver l’amour après un divorce l’est aussi ! Chez Wedivorce, nous considérons que vos enfants doivent souhaiter votre bonheur avant tout. Ils peuvent ne pas être en âge de comprendre ce souhait de divorcer mais il y a de grandes chances pour qu’ils le comprennent plus tard : Votre bonheur conditionne d’ailleurs certainement le leur… On vous laisse méditer là-dessus ! 
  • La préparation du divorce :

Les réponses aux questions précédemment exposées vous amènent inéluctablement à la séparation de votre couple ? Vous êtes sur le point de divorcer et ne savez pas par quoi commencer ? Vous avez décidé de votre projet de séparation ? Que faire en premier ? En moyenne, un divorce met une année à être prononcé entre le moment où vous prenez la décision et le jour où le prononcé tombe. Vous avez donc le temps de le préparer mais devez agir de manière méthodologique car les tenants et aboutissants sont multiples. A quoi penser lors d’un divorce ? Quels sont les détails pratiques qui doivent nous alerter avant de divorcer ? Quelles questions doivent se poser avant son divorce ?  

Patrimoine familial, domicile conjugal, entretien du ménage, garde des enfants, déménagement, clôture du compte joint… C’est tout un automatisme de votre vie au quotidien qu’il faut repenser ! Il y a donc nécessité de vous livrer des astuces et points incontournables histoire de ne pas vous retrouver en mauvaise position ou au pied du mur ! 

Parmi les détails pratiques qui ont leur importance, on trouve ainsi celui de quitter le domicile conjugal. Vous pourriez légitimement vous dire que vous êtes en droit de quitter le domicile familial pour “acheter la paix” en attendant que la situation se tasse ? Enlevez-vous cela de la tête ! Bien au contraire !  Quitter le foyer familial peut être dans certains cas pénalement qualifiable d’abandon du domicile conjugal. C’est un acte répréhensible dont l’impact peut jouer en la défaveur du principal concerné lors de la procédure de divorce. On considère en effet qu’une communauté de vie est une obligation née du mariage en vertu des articles 212 et 215 du code civil. Pour rappel, l’article 212 du code civil énumère plus globalement les différents principes issus du mariage que sont la fidélité, le fait de porter secours, assistance et le devoir de cohabitation dont la communauté de toit. 

Quitter le domicile familial est-il une faute dans tous les cas ? Heureusement, non ! Certaines situations peuvent pourtant conduire à quitter le logement avant le divorce. Comment peut-on quitter le domicile conjugal avant le divorce ? Pour vous éclairer au mieux, Wedivorce a fait le point sur les conséquences et les précautions à prendre notamment celles de savoir quand peut-on quitter le domicile conjugal ? 

  • Comment surmonter sa culpabilité lors d’un divorce ?

Comment cesser de ressentir un sentiment de culpabilité après sa séparation ou son divorce ? Vous êtes tiraillé entre remords et regrets à propos de votre divorce ? 

On pense là à de nombreux pères qui ne peuvent plus partager autant de temps avec leurs enfants et doivent “s’accommoder” d’un nouveau beau-père notamment.

S’il est normal de ruminer en boucle pendant un temps cette décision qui change une partie de votre vie, il faut néanmoins se délester de sa culpabilité d’avoir divorcé pour pouvoir avancer. Ce sentiment de culpabilité concernant votre divorce devrait s’alléger au fur et à mesure que vous vous réapproprierez votre vie. Le fait de vous sentir coupable d’une rupture s’estompera plus facilement si ceux que vous avez fait souffrir (conjoint(e), enfants, proches…) vont mieux. Poser des mots, présenter des excuses, suivre une psychothérapie, accorder du temps au temps sont là quelques pistes pour vous acheminer à faire le deuil de votre divorce quand celui-ci vous ronge de l’intérieur.

Savoir faire face à la séparation de votre couple

Un divorce – qu’il soit subi ou voulu – est une situation compliquée pour l’ensemble des personnes concernées. Il s’agit de réapprendre à vivre autrement et de trouver la force de réagir au mieux face à la situation. Faire face à un divorce implique surtout de trouver la force d’annoncer son souhait de divorcer à son conjoint, à ses enfants et de savoir les accompagner durant cette épreuve. Comment donc se séparer de quelqu’un qu’on aime si la situation est alarmante pour le reste de la famille ? 

  • Comment indiquer son souhait de divorcer à son conjoint et à son entourage ?

Annoncer à son conjoint et à sa famille que l’on souhaite divorcer est une véritable épreuve. “Je veux divorcer” : Ce sont trois petits mots qui pèsent leur poids ! et peuvent être à l’origine de différents malaises. Vous êtes certain de votre choix mais avez besoin de soutien et d’affection de la part de votre entourage. Pourtant les réactions de vos proches à l’occasion de l’annonce de la séparation de votre couple pourront vous surprendre, voire vous faire un peu de mal.

Consciemment ou non, leur attitude est empreinte de leur cheminement personnel. Si vous êtes quarantenaire, dites-vous bien que le divorce n’était pas courant à la génération de vos parents et encore moins du temps de vos grands-parents… Vos grands-parents avaient un autre rapport au mariage. Il était d’ailleurs bien plus souvent célébré dans un lieu de culte et les femmes étaient rarement indépendantes financièrement. Leur approbation aurait du bon mais leur comportement ne doit pourtant pas vous écarter de votre nouveau chemin de vie. Pour y parvenir, nous vous avons livré quelques conseils pour vous permettre de trouver les mots lors de l’annonce de la séparation de votre couple

  • Comment accompagner un enfant pendant le divorce ?

La situation d’un divorce avec enfants peut avoir des conséquences sur ces derniers. La séparation du couple en elle-même peut être une source de traumatisme pour l’enfant. 

Comment annoncer à son enfant que l’on va divorcer ? Quelles sont les précautions à prendre ? Comment veiller au mieux sur son enfant à l’occasion de l’annonce d’un divorce ? Comment accompagner son enfant à surmonter la séparation du couple formé par ses parents ?

Si la plupart des enfants réagissent au divorce de leurs parents. Ils sont le plus souvent traversés par différentes émotions telles que tristesse, confusion des sentiments, peur de l’abandon, culpabilité ou colère… Certains d’entre eux peuvent se replier sur eux-mêmes parce qu’ils se retrouvent en proie à un véritable conflit de loyauté. La parole peut-être salvatrice dans ces moments-là et on peut faire intervenir des professionnels en la matière qui trouveront les mots et les questions essentielles à poser à votre enfant pour comprendre son ressenti ! L’essentiel est de surtout comprendre que le rôle adopté par les parents à l’occasion d’un divorce est incontournable. Les parents ont plus qu’une part active à jouer sur le développement de l’enfant à l’occasion de la séparation du couple. S’ils doivent assurer leur fonction protectrice vis-à-vis de leur enfant, ils ne doivent pour autant pas les surprotéger. L’art est de trouver un équilibre subtil dans l’intérêt de l’enfant et donc de le tenir à l’écart de conduites dommageables à son épanouissement. Il faut lui permettre de s’épanouir dans sa nouvelle vie et donc nécessairement composer avec des tiers – nouveaux conjoints – et l’incontournable ex-conjoint.

  • Comment réagir face à une demande en divorce ?

Apprendre de son conjoint qu’il demande le divorce est une étape difficile à surmonter. Un divorce peut pourtant mettre fin à des situations de tromperie, de disputes incessantes, d’indifférence ou d’humiliations. Qu’importe si elles sont liées à une crise de la cinquantaine pour un homme ou autre cause possible ! Les psychothérapeutes spécialisés s’accordent à dire qu’en pareille situation c’est un sentiment de confusion sur l’image que l’on a de soi qui prédomine. L’estime de soi n’est pas palpable et évolue au cours de la vie de chacun et est prédéterminé par nos premières relations. Une faible estime de soi peut représenter un véritable obstacle à l’acceptation du divorce. Ajoutons à cela que le comportement d’un homme qui veut rompre n’est pas toujours simple à décoder ! Une histoire de gênes ?! Le retour à la réalité de l’annonce peut être compliqué à intégrer pour celle ou celui qui ne s’y attend pas ! 

Comment faire face à un divorce quand il n’est pas voulu ? Réagir au mieux à une demande de divorce de la part d’un ex-conjoint n’est pas une tâche facile. Vous devez laisser le temps agir, accepter la réalité, verbaliser vos torts et – tâche non des moindres – prendre soin de vous pour vous reconstruire. 

Sur le plan psychologique, la personne qui subit ou déclenche la séparation du couple sera traversée par différents sentiments – que nous allons analyser ensemble – pour mieux les comprendre et les affronter ! Ainsi, le deuil de votre mariage implique en tout premier lieu de ressentir – consciemment ou non – le choc de l’annonce. S’il est subi, vous avez du mal à croire au souhait de divorce de votre conjoint au début ! Cela semble irréel et ne rentre pas du tout dans vos plans ! Un divorce remet en question l’ensemble de votre projet de vie. La période du déni suivra le choc de l’annonce de la séparation de couple. Elle est ensuite suivie d’une certaine révolte : vous pensez à ce moment-là que le sort s’acharne sur vous. Par la suite, vous tentez de négocier l’impossible avec les cieux – vous vous sentez en situation de surpuissance. Vous êtes ensuite prêt à passer à la phase de réflexion puis d’acceptation. 

Un accompagnement psychologique par le biais d’un professionnel peut vous permettre de plus facilement conscientiser et traverser ces différentes étapes qui sont toutes nécessaires. Elles pourront prendre plus ou moins de temps en fonction du choc occasionné et des circonstances qui encadrent la séparation de couple

Conclusion :

Alors ? Etes-vous plus sûr de votre choix ? Tournant de la séparation de votre couple ou bien crise passagère ? Nos différents conseils ont été écrits pour apaiser vos maux. Vous seul avez la réponse s’il faut vous engager ou non vers une séparation de couple

Nous vous souhaitons d’avancer vers l’apaisement et vous envoyons tout notre soutien pour traverser cette épreuve. C’est d’ailleurs l’une des raisons d’être de Wedivorce. Nous cherchons à faire plus qu’accompagner simplement une procédure amiable de divorce. Nous nous mettons au service de personnes qui traversent l’épreuve du divorce. Nous leur apportons une solution concrète de simplification, sécurisation et rapidité par le biais de notre plateforme. Un soutien discret mais puissant et nécessaire à l’occasion de l’une des épreuves les plus marquantes de leur vie.

2424070cookie-checkCrise de couple ou fin d’une histoire ?

Articles sur la même thématique

Progression de lecture